Martial Arts Development


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les pensées chinoises 1ere partie

Aller en bas 
AuteurMessage
Ghis/Yuan Fan
Jiao-Shi
Jiao-Shi
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 108
Localisation : Malte
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Les pensées chinoises 1ere partie   Mer 30 Juil - 21:08

Salut à tous,

Comme promis à Meng Huan, qui a lancé la chose, je me suis collé à la partie spirituelle du Gong Fu.
Ce qui suit est un résumé, une explication simple des trois grands mouvements de pensée chinoise. Si après lecture vous sentez qu'il manque des choses et que vous désirez les ajouter, surtout n'hésitez pas.

Bonne lecture à tous. Smile

Prologue

Trois philosophies règnent donc en Chine. Elles ont marqué profondément les esprits, tant asiatiques qu’occidentaux. Ces pensées sont à la fois simples et complexes et ont en général pour but d’amener l’esprit à l’éveil.

Avant de commencer, il est important de remettre les pensées de Kongfu Zi et de Lao Zi dans leur contexte, à savoir la fin d’une dynastie, celle de Zhou (1046 - 256 av JC) et la décadence d’un empire. De par ces troubles deux mouvements de pensée se sont créés à cette période : ceux qui assument la vie en société et cherchent à l’améliorer (les confucianistes) et, d’autre part, ceux qui considèrent qu’il est impossible et dangereux d’améliorer la société, qui n’est qu’un cadre artificiel empêchant le naturel de s’exprimer (les taoïstes). Le bouddhisme, lui, arriva bien après en Chine.

Je voudrais commencer cette prose en prenant pour base la peinture «the three vinegar tasters » (repris dans «the Tao of Pooh» de Benjalin Hoff)

Les trois goûteurs de vinaigre


«Trois hommes se tiennent à côté d’une jarre de vinaigre. Chacun d’eux a trempé son doigt dans le vinaigre et l’a goûté. L’expression du visage que chaque personnage fait est une réaction individuelle.
Maintenant, cette peinture est une allégorie et il ne faut pas voir ces trois hommes comme des goûteurs ordinaires de vinaigre. Ils représentent en fait les trois courants philosophiques chinois et le vinaigre représente l’essence de la vie.

Ces trois personnages ne sont autres que KongFu Zi (Confucius), Fo, appellé aussi Pu Sa (Buddha) et Lao Zi auteur du livre le plus ancien traitant du Taoïsme.

Le premier, KongFu Zi, a une expression acide sur son visage. Pour ce dernier, le présent est coupé du passé et le monde serait meilleur s’il y régnait des règles strictes. Il accentue sur l’ordre qui régit les affaires du pays. Tous ceux qui n’y adhèrent pas sont considérés comme mauvais.

Le second des personnages, Bouddha, porte une expression amère. Il considère la vie sur terre comme tel et que cette dernière est remplie d’attachements et de désirs qui mènent à la souffrance. Ce sont des pièges qui génèrent des illusions et font tourner une roue sans fin de douleur. Afin de trouver la paix, Bouddha dit qu’il faut transcender le monde. Le bouddhiste voit la voie du «bonheur» interrompue par l’amertume du monde.

Enfin, le dernier personnage, Lao Zi exhibe un sourire sur son visage. Selon Lao Zi, le monde est gouverné par les lois de la nature et non pas par celles des hommes. Son idée est la suivante : plus l’homme intervient dans l’ordre naturel des choses, plus la balance du monde se déséquilibre. De là, l’équilibre étant perdu, les problèmes apparaissent.
Donc Lao Zi sourit car l’acidité et l’amertume viennent d’un esprit interférant et qui n’est pas à l’écoute. La vie elle-même quand elle est comprise, utilisée et vue pour ce qu’elle est, est bonne à vivre.

Ceci est le message des « goûteurs de vinaigre.»


Ceci étant dit, je vais maintenant entrer plus en détail dans ses trois courants de pensée.


Le bouddhisme


Le bouddhisme voit le jour au nord de l’Inde au VIème siècle avant notre ère. Les idées du bouddhisme reposent sur la vie et l’expérience de Bouddha. Le Bouddhisme n’est pas une religion à proprement parler (déjà il ne s’agit pas d’un dieu) mais plutôt d’une façon de penser, des leçons de choses.


I La vie du Bouddha

Il est intéressant de lire la vie du Bouddha historique. Il a vécu de 563 à 486 av JC et est né dans une province qui est aujourd’hui au Népal. Il commence sa vie dans le luxe, se marie jeune, a un fils.
Il commence sa quête de l’éveil à 29 ans. A partir de là, il quitte tout, sa femme, son palais et part à travers le monde et suit l’enseignement de divers sages et suit également un ascétisme sévère. Pendant six ans, il cherche l’éveil.

Finalement, étant dans sa 35ème année, il atteint l’Éveil complet alors qu’il est assis sous un figuier pipal à Bodh Gaya dans l’actuel État de Bihar.
Les écrits racontent que, déterminé à trouver l’éveil, il s’assit et ne voulut se relever avant d’avoir atteint le Nirvana. Au début, il dût repousser les armées démoniaques de Mara, seigneur de l’illusion, qui cherchait à le distraire. Finalement, Bouddha vainc ce dernier et continue sa méditation.
Durant la nuit, il accède à des niveaux de conscience de plus en plus élevés, découvrant à tour de rôle ses vies antérieures et l’« œil divin » qui suit la réincarnation de tous les êtres. Il finit par saisir les Quatre Nobles Vérités, à savoir :
Toute existence est souffrance ; la souffrance est causée par le désir et l’ignorance ; la souffrance peut être dépassée par la victoire sur le désir ; pour y parvenir, il faut suivre la Voie aux Huit Étapes, en particulier celles de la moralité (shila), de la concentration (dhyana) et de la sagesse (prajna).
Le Bouddha fait à ce moment là l’expérience du Grand Éveil et de la complète délivrance. Sorti pour toujours du cycle des réincarnations et doué dès lors d’une connaissance et d’une sagesse parfaites, il passe les semaines suivantes à méditer sur les divers éléments de sa découverte.


II Principes :

« Héritier des principes essentiels de l’hindouisme, le bouddhisme reconnaît la transmigration des âmes de tous les êtres vivants, selon un cycle infini (samsara) dont la nature dépend des actes accomplis au cours des vies antérieures (karma). Il affirme également que l’expérience de l’extinction du désir et la prise de conscience de l’illusion de l’être sont le chemin qui mêne au terme de l’enchaînement des renaissances (nirvana). Il nie cependant tout caractère individuel à l’âme humaine et refuse donc de l’identifier au brahman (âme universelle) des hindouistes. »

Il existe différents Bouddhas comme il existe différentes forme de bouddhisme.

III Le Bouddhisme en Chine :

Le Bouddhisme arrive en Chine dans le premier siècle de notre ère. Fin des années 60. Il est intéressant de noter que le premier temple Bouddhiste en Chine fut BaiMa Si (le temple du cheval blanc) qui se trouve à côté de Luoyang situé à proximité du Huang He (fleuve jaune) dans le Henan et qui fut à plusieurs reprise la capitale de l’ancienne Chine. Luoyang est à 1 heure environ de Shaolin Si.
En effet, la légende raconte qu’un cheval blanc serait arrivé transportant les Soutras (écrits bouddhiques) et qui aurait choisi l’emplacement du temple peu avant d’arriver à Luoyang en s’arrêtant net et en refusant d’aller plus loin. (non, ce n’était pas un âne, mais bien un cheval, note perso.). Donc, c’est en 68, que l’empereur Mingdi finança la construction de BaiMa Si.

Suite à ça, le bouddhisme prit de l’importance et se répandit dans toute la Chine pour devenir un des trois principaux courants idéologiques et spirituels (avec le Taoïsme et le Confucianisme) à la fin du IIIème siècle. Les moines bouddhistes chinois sont végétariens, ne fument pas, ne boivent pas et ne doivent en aucun cas ôter la vie, tant des plantes que des hommes, animaux et autres insectes. (ceci est la théorie…)


Voir seconde partie pour la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les pensées chinoises 1ere partie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1ere partie de peche 2013
» montage d'un UNIMOG 1300 en forestier réalisation MINIMOG 26 (1ere partie)
» Lacs de montagne - 2 EME CATEGORIE (1ere partie)
» photos du week-end rassemblement unimog-mania (1ere partie)
» Etude Oies cendrees 1ere partie (pdf sur demande en mp)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Martial Arts Development :: Kung-Fu Wushu :: A l'Exterieur-
Sauter vers: